top of page

Recouvrement amiable et judiciaire

Mode de paiement

Recouvrer une créance 

 

 

Pour récupérer une dette impayée, il est possible de s’adresser à un Commissaire de justice pour qu'il mette en œuvre une procédure de recouvrement de créances.

Vous devez agir vite pour éviter la prescription de votre créance. Nous sommes habitués à négocier et à évaluer chaque situation, nous pouvons intervenir amiablement et à moindre coût si votre débiteur s’exécute rapidement. Si un recouvrement judiciaire s’impose, nous saurons vous assister et vous conseiller sur les procédures les plus appropriées à mettre en place pour tenter de recouvrer votre créance.

 

Nous assistons et conseillons notre clientèle pour l’aider à mieux maîtriser ce risque et nous lui rendons régulièrement compte de l’accomplissement de nos missions. Notre démarche s’inscrit dans une éthique qui prône un comportement responsable, la sécurisation et l’efficacité. 

Le recouvrement judiciaire

Le Commissaire de Justice détient le monopole de l’exécution des décisions de justice : jugements des tribunaux, arrêts de Cour d’appel…

Lui seul peut diligenter des voies d’exécution qu’il adaptera en fonction de la nature de l’affaire qui lui sera confiée : juriste de proximité, il saura vous orienter dans le choix des procédures.

 

Dans le cadre du recouvrement judiciaire, notre étude est compétente dans le ressort de la Cour d'appel de Versailles ( Yvelines, Hauts-de-Seine, Eure et Loir et Val d'Oise)

Nous pouvons cependant être votre interlocuteur unique et piloter le recouvrement judiciaire de votre créance sur l'ensemble du territoire national..

Le recouvrement amiable

Le recouvrement amiable permet le recouvrement de votre créance sans avoir recours à une juridiction pour l’obtention d’un titre exécutoire.

Le but est de prendre contact avec le débiteur dans les meilleurs délais, d’instaurer un dialogue et de solutionner le dossier au plus vite en obtenant le paiement.

Vous pouvez nous confier le recouvrement de tout type de créances, y compris celles prescrites.

En cas d’échec du recouvrement amiable, et uniquement si la créance n'est pas prescrite, une prise de titre exécutoire peut être envisagée en vue du recouvrement forcé, cette fois, de votre créance.

bottom of page